Le jeûne du printemps

Le jeûne du printemps

le jeune du printempsDepuis fin janvier, la sève a commencé à monter et la nature manifeste le commencement du renouveau. L’avez-vous remarqué ? Dans votre corps aussi, l’énergie est en train de se modifier, vous le sentez …. rhume … gastro-entérite …. angine … mal de dos … torticolis … épaule douloureuse ……….. c’est le printemps ! Youpiiii !

Ah oui ! me direz-vous … mais qu’est-ce que ça a à voir ? Avez-vous observé la nature en hiver ? Apparemment, elle est au repos pendant cette période …. beaucoup de végétaux meurent et d’autres s’accommodent du froid, de l’humidité, de la sève au repos.

Et vous ? Qu’avez-vous fait cet hiver ? Et tous les hivers précédents d’ailleurs ? Avez-vous hiberné, pris plus de repos, ralenti votre rythme ? Ou au contraire, avez-vous vécu comme d’habitude en consommant les mêmes aliments que le reste de l’année ?

Vous êtes-vous posé la question du pourquoi, en Occident, la religion a instauré le carême qui dure 6 semaines et demie et qui correspond à une période de jeûne. Ce jeûne préparant à la fête de la résurrection de Pâques. Si les chrétiens se sont servis de ces dates liées au rythme de la nature, c’est que d’un point de vue symbolique, il y a des correspondances similaires : besoin de jeûner pour nettoyer le corps et l’esprit et les rendre disponibles pour accueillir le renouvellement du cycle merveilleux de la lumière en croissance, que nous attendons tous avec impatience …. au printemps ! Ce soleil de printemps qui fait tant de bien quand on s’y expose ! Vous aimez ? Non ? Personnellement, c’est ma saison préférée et c’est la température solaire que je préfère… le soleil n’est pas encore trop haut dans le ciel et il ne brûle pas comme en été …

En France, le jeûne est assez mal perçu par le corps médical … et pas très encouragé… pourtant, dans la médecine naturelle, il est plus que préconisé …. dans toutes les médecines naturelles du monde, il fait partie de la thérapeutique essentielle pour remettre les gens en forme, quelque soit leur niveau de santé ou de pathologie liées à l’excès. Le fait que le jeûne ne soit pas forcément encadré par des personnes suffisamment formées à la santé peut aussi conduire à des dérives pas très propices à faire admettre ensuite que le jeûne est une bonne pratique.

En effet, le jeûne est une bonne pratique et tout particulièrement au printemps. Les magasins, diététiques ou non, vous offrent une kyrielle de formules de nettoyage, de détoxication, de désintoxination à base de plantes. Vous avez le choix entre le radis noir,  l’artichaut, le pissenlit, le chou vert, le bouleau, l’aloe vera … et bien d’autres ! Mais à quoi ça sert si vous ne modifiez pas votre alimentation durant votre période de drainage ? Surtout si vous ne l’avez jamais fait.

Il est essentiel pour votre santé de savoir jeûner naturellement et volontairement plutôt que d’attendre que votre corps vous mette dans l’obligation de le faire avec toute la kyrielle des symptômes désagréables qui accompagnent ces manifestations. Le printemps est une période de renouveau de nos énergies et si vous ne vous sentez pas en forme au printemps, il vous faut agir.

Vous pouvez commencer par alléger votre alimentation habituelle en privilégiant bouillons de légumes et légumes cuits vapeur. Vous pouvez vous passer de protéines animales pendant cette période (6 semaines et demie) et ne manger que si vous avez réellement faim.

Pour apprendre à jeûner sans que cela soit trop difficile, commencez par supprimer le repas du soir …. et conservez le petit-déjeuner et le déjeuner….. et n’oubliez surtout pas de boire beaucoup : eau, jus de légumes, tisanes etc.

 

Dans un commentaire ci-dessous, partagez votre expérience du jeûne :

 

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à Le jeûne du printemps

  1. cad dit :

    jeuner et ne boire que de l eau pure de source , ni eau du robinet, ni bouteille , ni douche avec savon , ou brossage de dents avec dentifrice , pas de déodorant, tout avec seulement de l eau , pour ne pas informer « notre » eau avec d autre composant chimique
    et avoir des pensées positives
    le corps se nettoie tout seul , transpire , elimine les toxines,
    je l ai fait 3 jours,en solarisant l eau dans des bouteille d eau bleu cobalt, le corps reprend son droit, et il nous remercie, j ai hâte de recommencer plus longtemps.
    j ai compris que nous sommes endormies dans notre alimentation.
    il est temps d éteindre la télé , d arrêter de consommer des produits transformé , et de s écouter enfin .

  2. lumieresennombre dit :

    Françoise, merci beaucoup pour ce lien et cet article que je relie pour la 4e fois ! Cela donne vraiment envie…

  3. vero dit :

    j ai effectué au mois de janvier une « retraite » dans la Drôme, en jeûnant et randonnant pendant trois semaines . Je ressentais intensément le besoin de me » nettoyer » de mes divers excès alimentaires. Le « trop manger », se remplir, par compensation, vous connaissez ? Importance de se couper de son contexte habituel.
    Etant déja végétarienne,( quasi végétalienne) et habituée aux jeûnes d une semaine ou deux, celui-ci a été particulièrement facile et regenerateur. Je n’ai ressenti aucun désagrément lié à l’entrée dans le jeûne, ni pendant. Mon système digestif dit merci. Cerise sur le gâteau, les questions professionnelles que je me posais avant ont eu une réponse qui est survenue spontanément après ces trois semaines de jeune.Le mental aussi a été nettoyé !
    Véro Febvre

  4. Annick dit :

    Je n’ai jamais jeûné mais ce soir mon corps souffre: début d’angine, gros rhume, maux de tête et PH à 5 ce matin. Je sais maintenant ce qu’il me reste à faire…Merci pour cet article !!

Laisser un commentaire pour m'inciter à écrire...