Être dans la gratitude et cultiver le sentiment d’abondance

merci-gratitudeSavoir dire merci en toutes circonstances, avoir de la gratitude envers la vie et toutes les personnes qui participent ou ont participé à notre évolution … n’est-ce pas, pour chacun de nous,  source de bonheur?

Vous avez le souvenir d’avoir appris à dire « merci » de très bonne heure, dans la petite enfance …. à l’âge où la conscience n’est pas tout à fait présente comme on apprend toutes choses dans notre éducation : « dis merci à la dame ! Dis merci à maman ! Dis merci à papa ». Vous avez peut-être été réprimandé ou voire même été puni parce que vous n’aviez pas voulu dire merci … alors que vous aviez tout juste l’âge de marcher sur vos deux jambes …. ou au contraire vous avez toujours dit merci car vous êtes un bon p’tit gars ou une bonne petite fille qui avez été bien « dressé »…

A chaque fois que quelqu’un vous faisait un cadeau, que quelqu’un vous complimentait, vous disiez aussi merci, n’est-ce pas ? A chaque fois que vous jugiez que quelque chose de bon vous arrivait, vous disiez merci aussi … Et puis, un jour, vous avez oublié de dire merci dans certaines circonstances, par exemple, quand vous avez acheté  un objet,  de la nourriture, un cours, un soin …  parce que vous payez pour ça ! C’est votre argent qui dit merci, dans ce cas-là ! Vous n’y avez même pas réfléchi … sans doute est-ce normal … d’acheter et de payer sans dire merci …. merci à celui ou celle qui a fourni un bel effort de vous offrir ce « cadeau », la possibilité de manger ce bon gâteau, ces bons légumes, cette viande de bœuf, cette méthode extraordinaire qui vous aide à vous détendre ou vous ressourcer intérieurement, ce cours qui vous permet d’être plus performant dans votre vie. Cette personne qui s’est formée, a passé beaucoup de temps à apprendre pour déployer ses capacités à vous servir … vous en faites également partie, n’est-ce pas ? Vous aussi, avez fourni des efforts pour apprendre …. Vous dit-on merci pour ça ?

Et puis, avez-vous songé à toutes les occasions qui vous ont été données de remercier, par exemple, votre ex-femme, votre ex-mari de vous avoir donné l’opportunité de les quitter et de rencontrer ensuite l’amour de votre vie, ou d’apprécier la solitude qui vous rend créatif ou créative …. avez-vous dit merci à votre ancien patron de vous avoir licencié et de vous offrir l’opportunité d’un changement dans votre vie …. avez-vous dit merci à chaque fois que quelqu’un vous mettait dans une situation désagréable qui vous obligeait à bouger et à changer votre point de vue ….

Si vous avez compris que dire merci devait répondre à une récompense ou un don que vous avez reçu personnellement, que dire merci était également preuve de bonne éducation et aussi de politesse, et que vous en êtes resté là …. Alors, je comprends que ce que je dis peut vous choquer ….  Je pourrais aller encore beaucoup plus loin …pour énoncer  d’autres occasions qui nous sont données pour  dire merci dans les circonstances les plus dramatiques de notre vie …. Nous pouvons y réfléchir … maintenant…. vous pouvez y réfléchir …

Être dans la gratitude

Dire merci, remercier, avoir de la gratitude fait partie de notre capacité à reconnaître que nous avons un « devoir » de reconnaissance envers l’univers tout entier, cet univers dont nous sommes une infime parcelle, tout juste une molécule, une petite chose de rien du tout ….  Nous sommes en fait au service de l’univers !

Nous avons un devoir de reconnaissance envers la nature, les forces de la nature, envers tous les êtres qui se sacrifient pour  assurer notre survie et l’évolution à laquelle nous participons.

Nous avons un devoir de reconnaissance envers tous ceux que nous avons rencontrés et qui nous ont aidé ou qui ont participé à notre croissance. Et plus nous remercions, plus l’univers nous récompense de ces petites choses qui font la diversité de notre existence.

Nous avons un devoir de reconnaissance envers tous ceux qui ont fait évoluer les conditions de vie rendues plus confortables, envers ceux qui se sont battus pour notre liberté de penser, de choisir, envers nos parents qui ont été les vecteurs de notre existence, quelques soient les différents qui nous ont parfois opposés.

Pour comprendre cet aspect des choses, nous avons l’obligation de décoder les mécanismes qui régissent notre univers, et par voie de conséquence, de nous connaître nous-même … Y avez-vous songé ? « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux » disait Socrate. Il y a tant de découvertes heureuses à faire pour que la vie soit meilleure pour tous !

Cultiver le sentiment d’abondance

Quand nous sommes dans un état de gratitude, nous avons le coeur ouvert prêt à donner, et par conséquence, aussi prêt à recevoir …. Et plus vous donnez, plus vous recevez …

Il ne s’agit pas de vouloir donner pour recevoir … mais bien de donner sans attente de recevoir … car pour donner, il faut se placer dans un état de contentement personnel … contentement qui signifie que vous reconnaissez vos aptitudes, vos dons, vos talents, vos qualités et que vous êtes prêts à les utiliser en pleine  conscience.

Cultiver le sentiment d’abondance intérieure en ayant clairement établi que rien ne vous appartient de droit, que tout ce que vous possédez appartient à l’univers ….

Laissez-moi votre commentaire ci-dessous et abonnez-vous à ma newsletter :

Taggé , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

7 réponses à Être dans la gratitude et cultiver le sentiment d’abondance

  1. Annick dit :

    J’éprouve de plus en plus ce sentiment d’immense gratitude envers vous, Françoise, pour votre aide si précieuse dans mon chemin de vie, envers tout l’Univers et également envers moi-même pour ce que je suis, ce que je fais selon mes possibilités…C’est un sentiment tout nouveau !! et mon cœur s’en réjouit !! MERCI LA VIE…

  2. iris dit :

    Merci Françoise, merci à la vie.
    Merci à moi-même, merci à mon corps, merci à mes cellules.

  3. beatrice dit :

    M E R C I Françoise pour ces paroles éclairantes.
    Sûr que dans le simple « merci » on peut avoir le sentiment de se libérer, d’en finir avec telle ou telle situation , et « hop on passe à autre chose ». Ça peut aller vite !
    Tandis qu’avoir de la gratitude cela demande beaucoup plus de cheminement en profondeur, en soi dans sa conscience et son cœur. Moi cela me donne aussi l’impression que cet « état de gratitude », ok il faut vraiment y rentrer, y être avec sincérité et authenticité, c’est mieux. Si par contre le raisonnement n’y est pas, que « l’intellect », l’égo veulent s’en mêler, résister, alors je vais tout laisser ces tergiversations et « Faire Confiance » à la VIE et juste être reconnaissante aux circonstances qui sont là pour de bonnes raisons. Bien sûr que je ne dis pas que j’ai la « présence » d’agir comme cela tout le temps. Bien sûr que non. Au moins j’en ai conscience et j’en ai bien la certitude. Si je dois vivre cela, c’est que c’est nécessaire au déroulement du chemin sur lequel je suis. Soit que je dois apprendre de tout, encore et encore. Je dois encore croître avec reconnaissance pour tout.
    MERCI vraiment du fond du cœur pour cet « article ». Il me fait beaucoup de bien. Je le trouve très très beau, puissant, efficace pour m’aider à m’ « Eveiller » à chaque instant et être en Pleine Conscience tout le temps. C’est beau, apaisant, un vrai baume à conserver en soi pour mieux vivre. J’ai du « travail »…… !!!!
    C’est « énorme » la sensation que cela peut me « donner », effectivement quand je m’ouvre à prendre en pleine conscience ce que tu écris sur « cultiver le sentiment d’abondance ». Je ressens quasi ce que j’avais vécu auprès de Gurumayi…………où tout ce que je recevais, contenais, me semblait être TROP TROP par rapport à mon « petit » cœur. Sans doute pas encore assez ouvert. Ou alors c’est que simplement, cela déborde du cœur, parce que justement je me suis sentie comme « envahie, submergée » dans tout mon être d’une sorte de plénitude sans limites, subtile, énergétique, douce et vitalisante. Il y a aussi un autre fait, lorsque je dois bien reconnaître, voir tous les moments, situations de ma vie où j’ai Manqué d’être reconnaissante, avoir de la gratitude, etc, alors c’est vrai que je me dis « dommage », quel gaspil!. donc stop à ce gâchi, et vite que je sois bien là vivante, consciente pour être et agir le mieux possible
    NB si j’ai tant parlé en tant que « je », ce n’est pas pour me mettre en avant, juste pour bien remettre les mots et les vécus à qui de droit, sans interférer sur le territoire des autres, ni énoncer ce qu’il faut faire. C’est juste moi….

  4. Annick dit :

    Ce soir, j’exprime mon infinie gratitude envers vous Françoise, mon guide terrestre, envers mes guides spirituels, mes anges gardiens qui m’accompagnent quotidiennement, et envers tout l’univers…Vous m’avez tous aidée à sortir du gouffre dans lequel je m’étais enlisée, à gravir chaque marche vers la lumière, à me sentir exister,être unique, reliée au grand Tout. Je suis en chemin et j’apprends chaque jour à mieux me connaître. MERCI à VOUS !

  5. Merci Cécile. Quel plaisir ce sentiment de gratitude ! L’abondance naît d’elle-même …

  6. Ccile dit :

    Françoise : Merci ! Merci de savoir mettre les mots qu’il faut pour saisir le sens de cette éducation : ‘Le devoir de reconnaissance’ envers l’univers est un palier vers le sentiment de gratitude consentie et vécue de l’intérieur. Qu’il devienne alors sentiment d’abondance en lien avec tout ce qui est où ‘je’ devient ‘ nous’, où ‘je’ devient grand, semblable au tout et uni à lui. J’aime bien marcher à tes côtés 🙂

Laisser un commentaire pour m'inciter à écrire...