Comment devenir pauvre ?

devenir pauvreLe courriel que je viens de recevoir aujourd’hui d’une personne que je ne connais pas, m’inspire ce titre : « comment devenir pauvre ? »

« J’ai lu votre article sur « comment devenir riche ».  Peut-être à tort je ne me sens pas concernée. D’abord parce que « devenir riche » ne m’a jamais intéressée. Et à présent pas davantage. Ensuite parce que nous avons traversé 10-12 ans de réelle misère et que les économies, j’ai appris à en faire. Ce qui nous a permis à nous parents et enfants de survivre tant bien que mal. Les économies, nous ne pouvions réellement plus en faire et j’ai gardé de cette époque de saines habitudes.  Je remarque autour de moi des gens – que j’ai aidé financièrement dans une modeste mesure – dépenser bien plus que je ne l’ai jamais fait : mille détails qui, additionnés, si ils ne facilitent pas vraiment leur vie, grèvent leur revenus d’autant. Je dois dire aussi que je suis « écolo convaincue » ce qui rime pratiquement toujours avec économie.  Voilà, c’était juste une réflexion  sur ce que j’ai lu dans votre blog. Juste une opinion. ».

Cette personne a su ne pas devenir riche mais a appris à faire des économies pour survivre « tant bien que mal »… tout en mentionnant des gens qu’elle a aidé et qui dépensaient leur argent à des choses dont ils auraient pu se passer…

Voilà le « hic »….il y a ceux qui se rationnent pour survivre, sans chercher à s’enrichir et à améliorer leurs revenus, et puis, il y a ceux qui dépensent tout ce qu’ils possèdent sans que cela n’améliore également leur vie, et qui ne cherchent pas non plus à augmenter leurs revenus. Dans les 2 cas, la vie est difficilement vécue…

Ces deux états d’esprit, en fait, alimentent l’état de manque et non celui de l’abondance.

Alors, j’ai envie de vous donner la recette pour rester pauvre ou devenir pauvre.

Rester pauvre.

La méthode douce.

Si vous avez un travail mal payé, gardez-le et surtout, ne cherchez pas à évoluer dans votre entreprise. Ne demandez aucune augmentation et faites toutes les heures supplémentaires que votre patron exige sans vous rémunérer, cela sans rechigner ! Ne vous préoccupez que de votre survie et gagnez suffisamment juste assez pour payer toutes vos factures. Ayez un crédit à la consommation pour acheter les vêtements de nécessité et acceptez de le rembourser tous les mois jusqu’à votre mort. Prêtez à vos amis le peu que vous aviez mis de côté pour un petit plus, sans en exiger le remboursement !

La méthode dure.

Démissionner de votre travail et décidez de vivre dans la rue en faisant la manche. Nourrissez-vous grâce aux soupes populaires et aux restos du cœur. Adonnez-vous aux boissons alcoolisées et aux drogues qui vous empêcheront d’avoir la pêche pour trouver que la vie est belle. Refusez toutes les aides sociales qui vous permettraient de vous soutenir et de vous aider à sortir de la pauvreté.

Prenez toutes sortes de crédits que vous ne pouvez pas rembourser. Les banques et les huissiers sauront vous mener la vie dure.

Répétez-vous tous les jours que les riches sont des voleurs et alimentez-vous en permanence de votre état d’esprit négatif et frustré.

Devenir pauvre.

La méthode douce.

Si vous avez un travail, choisissez de réduire votre temps de travail… faites de l’intérim ou prenez un travail payé au SMIC…Ou alors, décidez de quitter votre emploi et de ne pas vous inscrire au chômage … Faites des dépenses au-dessus de vos moyens : prenez un forfait téléphonique plus cher, achetez une voiture de forte cylindrée à crédit avec de fortes mensualités, acheter plein de choses dont vous n’avez pas besoin mais très chères dans le courant du mois en utilisant votre découvert à la banque…

La méthode rapide.

Jouez à tous les jeux de hasard et dépensez votre argent dans un délai court : PMU, casinos, jeux en ligne etc. sans limite de mises. Croyez à votre chance aux jeux et dépensez sans compter !

Retirez tout votre argent de votre compte et jetez l’argent par les fenêtres …il y aura plein de gens pour le ramasser ! ou alors faites-en un feu de camp ! Sans cheminée, passez-le au broyeur !

La méthode originale

Faites semblant d’être riche et vivez comme un riche (de la manière dont vous croyez que les riches vivent…), allez dans les « très » grands restaurants …et dépensez votre mois de paye en une seule fois !

Cherchez à devenir riche en jouant au loto ou à des jeux d’argent régulièrement, et réinvestissez le peu de gains immédiatement… vous deviendrez inexorablement pauvre ! Participez à des chaînes d’argent en envoyant votre propre argent à des inconnus et attendez qu’ils fassent de même !

Si vous prenez l’avion pour des vacances, choisissez un billet en classe « business »….vous ne ferez sans doute que l’aller et le retour car vous ne pourrez pas assumer les frais de votre séjour !

Il existe sans aucun doute des tonnes de méthodes pour devenir ou rester pauvre…et vous en connaissez certainement… mais quel intérêt y-a-t-il de nourrir l’état de manque alors que l’abondance permet d’aider à rendre les gens plus heureux.

Evidemment qu’il peut arriver à tout le monde de tomber dans la misère… à un moment ou à un autre… (divorce, licenciement, maladie, abandon etc.)…la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Mais pourquoi en faire l’apologie ?

Il y a des moyens d’éviter cela tout au long de sa vie et surtout de rebondir quand cela se produit.

Avoir une marge de sécurité, c’est de la prévoyance…

Avoir des économies et continuer d’en faire même si tout va bien, même si ce sont de toutes petites sommes… en les faisant fructifier.

Anticiper le pire quand tout va pour le mieux en développant son réseau relationnel et ses connaissances. Ayez des savoirs dans des domaines stables.

Habiter en ville si vous n’avez pas les moyens d’assumer une voiture.

Rembourser vos dettes avant d’emprunter à nouveau.

Entretenez un état d’esprit positif et engagez-vous dans des projets réalisables.

Inscrivez-vous à ce cours qui vous apprendra à changer de vie et à maîtriser votre pensée :

« le pouvoir de la pensée »

 

 

 

Taggé , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire pour m'inciter à écrire...